Tourisme au Guatemala : marchés et fêtes traditionnelles

Le Guatemala, petit pays niché au coeur du monde maya, se caractérise par une diversité culturelle exceptionnelle. Le dernier recensement distingue quatre communautés ethniques : Métisse 60%, Maya 39,7%, Xinca 0,2%, Garifuna 0,1%.

Ce métissage se reflète parfaitement dans les coutumes et les traditions du pays. On le constate notamment sur les marchés – colorés et omniprésents – et à travers le syncrétisme des fêtes religieuses.

 

 Les fêtes patronales

Les fêtes patronales catholiques s’imprègnent de la culture maya et des religions préhispaniques. Les villageois revêtent leurs costumes traditionnels colorés et se réunissent pour célébrer le Saint – ou Patron – du village à travers des rituels, des danses et des processions.

Le 1er Novembre, el día de Todos los Santos (fête de tous les Saints ou Toussaint), constitue l’événement le plus marquant de l’année. Partout, des centaines de familles se rendent dans les cimetières pour fleurir les tombes d’oeillets, de glaïeuls et de callas colorés. On prépare dans les cuisines le fameux Fiambre, plat froid qui rassemble viandes, saucisses, légumes, fromages et épices.

Certains villages comme Sumpango ou Santiago Sacatepéquez organisent pour l’occasion un festival de cerfs-volants géants. On lance dans les cimetières des douzaines de cerfs-volants chamarrés pouvant atteindre 15 mètres d’envergure. Ils représentent un lien de communication entre les âmes des proches défunts et de leurs familles sur terre, et véhiculent des messages de paix.

Dans le département de Huehuetenango, le village Todos Santos Cuchumatán célèbre el día de Todos los Santos d’une toute autre manière : la Carrera de las Ánimas, ou “Course des Âmes” réunit les villageois autour d’une course à cheval. Dans cette tradition, les cavaliers montent à cheval ivres revêtant le costume cérémonial de Todos Santos Cuchumatanes. Pour s’assurer qu’ils ne connaissent pas leur monture – et ainsi augmenter le risque de la course –  on ne leur remet leurs chevaux qu’à l’aube le matin même.

 

Il existe un nombre important de fêtes patronales. Elles constituent une merveilleuse opportunité de vivre la culture guatémaltèque de l’intérieur et d’aller à la rencontre de ses habitants.

Voici une sélection de fêtes traditionnelles qui se tiennent tout au long de l’année, dans diverses régions du pays.

Ville, Département
Janvier Santa María Jesús, Sacatepéquez
Esquipulas, Chiquimula
Rabinal, Baja Verapaz
Février San Juan Ostuncalco, Quetzaltenango
Jacaltenango, Huehutenango
Santa Eulalia, Huehuetenango
Mars Coatepeque, Quetzaltenango
Samayac, Suchitepéquez
Avril La Unión, Zacapa
San Marcos La Laguna, Sololá
Mai Patzún, Chimaltenango
Santa Cruz Barillas, Huehuetenango
Dolores, Petén
Juin San Juan Chamelco, Alta Verapaz
San Pedro, Sacatepéquez
Juillet Patzicia, Chimaltenango
Momostenango, Totonicapán
Santiago Atitlán, Sololá
Août Nebaj, Quiché
Villages Sololá
Guatemala City
Septembre Villages de Totonicapán
Octobre San Francisco el Alto, Totonicapán
Novembre Todos Santos, Cuchumatán
Santiago, Sacatepéquez
Sumpango, Sacatepéquez
Zunil, Quetzaltenango
San Andrés Itzapa
Décembre Chichicastenango, Quiché
Livingston, Izabal

Les marchés au Guatemala

Sublimes mélanges de couleurs, traditions et saveurs… nous parions sur le fait que vous serez marqués par la beauté des marchés lors de votre voyage au Guatemala. Les marchés rythment la vie quotidienne. Les femmes amènent au village les produits qui vont être vendus : fruits et légumes, oeufs et fromages, tissu et artisanat. Elles revêtent le costume traditionnel dont les motifs changent selon la ville, la région ou le statut social.

 

Un des plus marchés les plus fréquenté du pays est le marché de Chichicastenango dans le département de Quiché. La ville de 60.000 habitants nichée à 2.100 mètres d’altitude héberge le marché deux jours par semaine, le jeudi et le dimanche. Tôt le matin, on observe les shamans brûler de la résine de Copal sur les marches de l’église Santo Tomás. L’odeur de l’encens envahit les dédales du marchés. Les vendeurs de fleurs étalent leur marchandise sur le parvis de l’église.

Nous apprécions aussi particulièrement le marché du village de San Francisco el Alto à proximité de Quetzaltenango ou celui de Todos Santos Cuchumatán sur les hautes terres de Huehuetenango.

 

Quelque soit la région que vous visitiez, quelle que soit la période de l’année, vous pourrez toujours apprécier les marchés lors de votre voyage au Guatemala. Certains sont permanents, d’autres ne se tiennent que des jours spécifiques. Il peut donc être intéressant d’adapter son itinéraire en fonction des jours de marché, ou selon le calendrier des fêtes traditionnelles.

 

Voici une liste des marchés qui se tiennent au Guatemala