Infos générales sur le Guatemala

D’où vient le nom «Guatemala» ?

A l’origine, «Guatemala» viendrait du mot nahuatl «Coactlmoctl-lan» signifiant «Le pays de l’oiseau qui mange des serpents» ou encore du mot «Quauhtemallan» désignant un «lieu peuplé d’arbres».

Géographie du Guatemala

Capitale : Guatemala City

Superficie : 108 930 km² (soit 1/5ème de la France métropolitaine)

Frontières : Avec le Mexique (1.684 km) et le Belize (266 km) au Nord, le Honduras (256 km) et El Salvador (203 km) au Sud.

Actu COVID-19 au Guatemala

?

Côtes : 250 km avec l’Océan Pacifique à l’Ouest et 150 km avec la Mer des Caraïbes à l’Est.

Point culminant : Volcan Tajumulco (4 220 m)

Décalage horaire : -6h GMT. La France est en avance de 8 heures sur le Guatemala. Il existe des heures d’été et d’hiver au Guatemala, ce décalage est donc constant.

Monnaie : Le quetzal.      1 euro = 7,90 quetzales (août 2022)

Villes : La capitale Guatemala est la principale ville du pays, avec 1 million d’habitants. Sa zone urbaine englobe notamment Mixco, Villa Nueva et dépasse les 4 millions d’habitants. Les autres villes principales du pays sont Quetzaltenango (150.000), San Juan Sacatepéquez (140.000).

La capitale du Guatemala, Guatemala City

Nueva Guatemala de la Asunción est le nom officiel de la capitale actuelle du Guatemala – souvent appelée Guatemala City.

Elle fut établie dans un bassin montagneux à une altitude de 1 500 mètres après que l’ancienne capitale du pays, Antigua, ait été détruite par un fort tremblement de terre en 1773.

C’est le centre démographique, économique et politique le plus important du pays, avec une concentration de 50 à 60 %  du P.I.B.  et une population d’1 million d’habitants (4 millions avec l’agglomération), soit environ 20% de la population du Guatemala.

Population :

Le Guatemala est le pays le plus peuplé d’Amérique Centrale.
16,86 millions d’habitants (2020) ;

Densité : 155 hab/km2 ;

Espérance de vie : 74,5 ans ;

Natalité : 2,82 enfants par femme ; Population rurale: 50% ; Alphabétisation : 80%

Composition ethnique : 60% de « mestizo » (indiens-européens), 38% d’indiens d’origine maya, 2% Garifuna. On distingue notamment dans les populations indiennes mayas les K’iche (9%) et Cakchiquel (8%).

Langues : l’Espagnol est la seule langue officielle du pays (60%), mais elle n’est pas parlée par tous les groupes ethniques. On recense 20 langues d’origines mayas, notamment parlées sur l’altiplano et dans les zones rurales. Les plus répandues sont le K’iche’, le Cakchiquel, et le Q’eqchi qui rassemblent à elles seules près de 3 millions de locuteurs. Deux langues viennent compléter ce panorama multiculturel : le Garifuna d’origine afro-américaine parlée sur la côte Caraïbe, et le Xinca d’origine amérindienne non-maya parlée dans le sud-est du pays.

Politique du Guatemala

Régime : démocratique. Le président est élu pour 4 ans, il est à la fois le chef de l’État et du gouvernement. Les citoyens ont élu, le 14 janvier 2020, Alejandro Giammattei.

Fête Nationale : 15 septembre. On célèbre la proclamation d’indépendance de l’Amérique Centrale du 15 septembre 1821.

Emblème national : on y retrouve au premier plan l’oiseau quetzal, symbole de liberté, et un parchemin représentant l’indépendance de l’Amérique Centrale par rapport à l’Espagne. Au deuxième plan deux fusils rappellent la défense du pays, et deux épées croisées symbolisent l’honneur. Le tout est encadré par une couronne de lauriers représentant la victoire.

Religion : Le Guatemala n’a pas de religion officielle. La population est à 50% catholique, 40% protestante, 10% « autres ». On remarque depuis 50 ans une forte progression du protestantisme en passe de devenir majoritaire, notamment dans les zones rurales. On note également la plus importante communauté orthodoxe d’Amérique Latine composée de 300.000 personnes Le christianisme populaire reste fortement imprégné des cultes indigènes ancestraux.

Économie du Guatemala:

Avec un PIB de plus de 77 milliards de dollars, le Guatemala est la première économie d’Amérique Centrale. Le pays connaît une croissance solide depuis une dizaine d’année (env. +4% par an). À noter que le déficit budgétaire annuel et la dette publique sont historiquement parmi les plus faibles et les plus stables au monde.

Le secteur agricole est l’activité économique la plus importante, représentant près d’un quart du PIB et 75% des exportations nationales. Le Guatemala produit notamment café, banane, sucre, maïs. Il est aussi le premier exportateur mondial de noix de muscade. Le tourisme représente aussi une source fondamentale de devise et dispose d’un fort potentiel de développement.